CONTACTEZ-MOI
Pastry & Chocadvice
Stijn Streuvelslaan 19
Sterrebeek
1933
+32 (0) 496190107
Suivez moi sur les réseaux
Instagram did not return a 200.

ALEXANDRE BOURDEAUX

« Chocolatier-Pâtissier passionné »

 

Mes études:

 

Je suis diplômé de l’école CERIA-IPIAT à Anderlecht où j’ai effectué mes études dans l’enseignement technique en tant que Pâtissier-boulanger-chocolatier.

Mon histoire et parcours professionnel:

 

Je suis issu d’une famille qui n’est absolument pas du métier, mon papa était banquier et ma maman enseignante à l’école primaire.

 

Les études classiques comme la plupart de mes amis ont effectués ne m’ont jamais passionnées et mon rêve depuis l’âge de 10 ans était de faire des gâteaux et de pouvoir voyager.

 

A l’âge de 14 ans, j’ai déménagé à Anderlecht à l’internat de l’école du Ceria où j’ai effectué mes études pendant 5 ans.

Une expérience que je n’oublierai jamais, j’ai appris à vivre en communauté, respecter un cadre de vie de façon organisée et surtout échangé une passion avec d’autres élèves.

 

Cette passion, je la vie aujourd’hui encore. De ma promotion en 1994 de 28 élèves, je pense que nous sommes encore 2 ou 3 à exercer le métier. Et oui, ce métier est difficile et demande énormément de rigueur.

Je me rappelle encore du cours de boulangerie chaque samedi matin, je pense que nous étions la dernière école en Belgique active le week-end.

Je rentrais à la maison distante de 100km vers 15.00 chaque samedi. A 18 heures, j’étais dans les cuisines d’un restaurant étoilé pour le service du samedi soir, j’adorais travailler là, le chef du restaurant m’avait appris à faire le chariot de dessert, entre les charlottes aux fruits, la tarte café cassonade, (que je fais encore aujourd’hui), la fameuse Tarte tatin et les différentes mignardises, j’y mettais tout mon cœur, mais surtout j’ai appris à travailler et comprendre la rigueur de ce travail.

 

J’ai donc pu économiser quelques milliers de francs et m’acheter ma première voiture à 18 ans.

Mon diplôme en main à l’âge de 18 ans, mon rêve de pouvoir voyager de ma passion était bien encré dans ma tête, mais pour cela il fallait acquérir de l’expérience.

De ma petite ville de Dinant, je suis allé travailler à Wépion dans une boulangerie pâtisserie de qualité.

Le patron que j’appréciais énormément m’a appris tout ce qu’il connaissait en pâtisserie. Après une année d’expérience dans cette entreprise, je voulais plus et j’ai donc décidé de monter sur Bruxelles pour travailler dans des maisons plus importantes.

 

Même si je n’ai pu rejoindre les équipes que j’avais en tête, j’ai eu la chance de travailler dans de bonnes pâtisseries.

 

A l’âge de 20 ans et seulement avec très peu d’expérience, j’ai été contacté par une famille belge qui ouvrait un bar pâtisserie en Italie à Bergame. Quelle chance à ne pas manquer!!

Je suis donc parti avec une seule valise, mais une motivation hors norme. Enfin la belle aventure de l’expatriation pouvait commencer.

Après 2 ans à Bergame, le chef de l’hôtel Four Seasons de Milan Sergio Mei m’a proposé de rejoindre son équipe de pâtissiers. Je lui avais dit dès le départ que mon intention était de partir de l’Italie et de voyager pour d’autres expériences professionnelles.

Il m’avait promis de m’aider pour cela et après une année et demi au sein de son équipe, un chef Italien m’a demandé de le suivre en Égypte au Caire afin d’y ouvrir le premier hôtel de la chaine.

Me voici à 23 ans, chef d’une brigade de 12 pâtissiers, boulangers dans un hôtel 5*

Certainement la plus belle expérience dans ma carrière au niveau humain, une équipe fantastique avec qui j’ai encore des contacts après plus de 15 ans.

Le Four Seasons hôtel à fait partie de ma carrière professionnelle durant 8 ans, j’ai eu la chance de faire partie de l’ouverture de FS Canary Warlf, de travailler au Japon et terminer au Four Seasons de Chicago aux Etats-unis. Cette dernière expérience ne s’est pas terminée comme prévue car le directeur a décidé de se séparer de moi. Je le dis, je l’écris, car cela fait partie d’une carrière, d’une expérience. Tout n’a pas toujours été parfait, mais ce que j’ai pu en retenir était que chaque moment, expérience positive ou négative est une opportunité!!!!

 

De retour en Belgique à l’âge de 31 ans, j’ai travaillé chez le traiteur de la cour du Roi de Belgique, même si l’expérience était enrichissante, je voulais autre chose.

 

Chez Callebaut, fabricant de couverture de chocolat, il cherchait un pâtissier pour donner de la formation, des démonstrations au sein de leur académie, mais aussi à l’étranger dans des salons.

Voilà un boulot dont je rêvais, pouvoir transmettre mon expérience, mon savoir faire avec des professionnelles du métier.

Quand j’ai commencé à travailler chez Callebaut à l’académie, j’ai eu la chance de travailler ensemble avec Jean-Pierre Wybauw qui m’a appris énormément dans le monde du chocolat, une vraie encyclopédie ce Monsieur!

J’ai donc pu recommencer à voyager et partager ma passion notamment en Italie, Pologne, Emirates, Etats-Unis, Brésil et autres. Les opportunités et la chance dans ce métier est que l’on rencontre beaucoup de professionnels et donc il y a beaucoup d’échange et voilà comment on découvre, on apprend tous les jours. En effet, je me considère plus autodidacte qu’autre, car je n’ai pas eu de chef de référence véritablement.

 

En 2014 chez Callebaut, nous avons ouvert la nouvelle chocolate academy en Belgique, j’en suis très fier, car j’ai pu réaliser avec mon équipe de l’époque un projet grandiose, un lieu de référence pour l’apprentissage et le perfectionnement qui est à l’heure actuelle reconnu mondialement.

 

Je vous parlais de mon école du CERIA, il y a 5 ans l’école m’a recontacté afin de devenir président de leur concours “Jacques Saey” qui met en valeur les jeunes talents de demain dans le monde artistique du travail du chocolat et du sucre. Une belle reconnaissance et quelle joie de pouvoir inculquer aux élèves les valeurs de notre métier.

 

J’étais bien en tant que responsable de la chocolate academy en Belgique, mais ma carrière ne pouvait pas se terminer de la sorte!

En 2016, je décide donc de créer ma propre société “Pastry&chocadvice” et comme son nom l’indique, le but est de pouvoir donner du conseil, de l’aide, des solutions dans le monde de la pâtisserie et chocolaterie.

Ma relation avec Barry-Callebaut est restée intacte et je continue à travailler avec eux pour des formations, de la recherche et développement, enfin bref tout ce que j’aime.

Après une année comme indépendant, je suis heureux de pouvoir réaliser mes projets!! Dans le fond de mon tiroir il y a encore beaucoup de projets et voilà ce qui me motive à faire ce métier fantastique de Chocolatier- pâtissier.

Vivez vos rêves et battez vous pour y parvenir.

 

Alexandre.

Instagram did not return a 200.
About Me | Pastry & Chocadvice